» Informations » VOL DE NUIT
 
Informations

 
 

VOL DE NUIT

 

Une soirée amicale et festive s’est tenue le lundi 7 mai pour marquer la fin des cours théoriques de la saison 2017/2018 et remercier les instructeurs ainsi que les participants assidus à cet enseignement qui confirme la qualité de la formation dispensée par l’APA. Pour preuve s’il en fallait encore une, CHRISTIAN DUSSAUD et MATTHIEU DUBERNET fêtaient leur toute fraiche Qualification « VOL DE NUIT »

JPEG - 219.4 ko
CHRISTIAN et MATTUIEU
Nouveaux qualifiés VOL DE NUIT

Les mots de remerciement prononcés par Matthieu illustrent avec sensibilité et justesse l’esprit qui qui prévaut au sein de notre association.

JPEG - 211.5 ko
Qualif vol de nuit
Discours MATTHIEU DUBERNET

-------------------------------------------- Qualification vol de nuit.

Les collines, sous l’avion, creusaient déjà leur sillage d’ombre dans l’or du soir. Les plaines devenaient lumineuses mais d’une inusable lumière : dans ce pays elles n’en finissent pas de rendre leur or, de même qu’après l’hiver elles n’en finissent pas de rendre leur neige. Et le pilote Fabien, qui ramenait de l’extrême Sud, vers Buenos Aires, le courrier de Patagonie, reconnaissait l’approche du soir aux mêmes signes que les eaux d’un port : à ce calme, à ces rides légères qu’à peine dessinait de tranquilles nuages. Il entrait dans une rade immense et bienheureuse.

Vol de Nuit, Antoine de Saint Exupéry.

Bon.. que dire après ça… ?

Sans doute qu’il se reporta en début de vent arrière pour la 28, 1400 pieds, 2000 tours affichés, 10° de volets, un coup de compensateur, check vent arrière, annonce radio, puis base, préaffichage 1560 tours, mise en descente, annonce radio, puis finale, volets 30°, annonce radio, axe, plan ajustés,… allez,… encore un peu… voilà…. Et arrondi, et un magnifique KISS au milieu des lumières de la 28 !!

Et oui, vol de nuit, c’est de la grande littérature !!

Aussi je me réjouis d’arroser cette qualification avec vous, magnifique famille de l’APA. Vous savez, je ne suis pas entré dans le monde des pilotes il y a si longtemps. Je ne suis encore qu’un « rookie ». Mais, c’est depuis le début, pour moi, un vrai bonheur toujours renouvelé que de découvrir, d’apprendre, de progresser et de rencontrer des personnes admirables, et d’être devenu, modestement, un petit pilote. Si bien, que je compte bien ne pas m’arrêter en si bon chemin. Vol de nuit, c’est une étape, et, je vous le dis, je vais poursuivre, encore apprendre, au sol, en l’air, de jour, de nuit, par temps calme, par temps moins calme, en VFR, en IFR. Je veux ouvrir devant moi les champs des vastes horizons, où vu du ciel la terre dévoile toute sa beauté et sa fragilité. Je veux voler, je veux voyager, je veux continuer à m’imprégner de l’azur du monde.

Cette aventure, c’est aussi celle de rencontres humaines. Encore nouveau parmi vous, je ne connais pas tout le monde, loin s’en faut. Et même si je suis des vôtres, et membre à part entière de l’APA, je reste, en même temps, fidèle à mes amis de Lézignan qui m’ont accueilli à mes débuts et où j’ai toujours plaisir de voler, avec de bons compagnons. A propos de compagnons, je voulais remercier mon désormais cher ami Christian de partager si généreusement, avec moi son cursus d’apprentissage. Tous ces certificats théoriques, ce n’est pas rien. Pouvoir apprendre, et échanger avec un binôme c’est à mes yeux très précieux. Merci Christian.

Je n’aurai enfin rien dit, si je ne rendais pas un témoignage de reconnaissance à Jean-Louis. Vous ne le savez peut-être pas, mais il fût, mon impitoyable examinateur de PPL pratique. C’est la première fois que nous nous sommes rencontrés… Sa réputation de grand pilote, mais d’examinateur exigeant, évidemment sensiblement amplifiée par la rumeur de l’aéroclub de Lézignan, l’avait précédé. En le voyant arriver je me sentais comme un nabot, mais surtout admiratif de toute la science qui émanait de l’homme. Jean-Louis, si je suis admiratif aujourd’hui, ce n’est plus seulement pour ta grande science, mais c’est aussi pour l’homme que tu es, pour toute cette générosité que tu mets pour faire partager et transmettre ce savoir rigoureux, exigeant, et si passionnant. Et j’ai conscience d’être un grand privilégié de pouvoir recevoir tes enseignements. Jean-Louis, merci de tout coeur.

 
 
Publié le mercredi 30 mai 2018
Mis à jour le lundi 14 mai 2018

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le samedi 5 décembre 2009 par Gilles Pitault
 
Publié le mardi 26 octobre 2010 par Gilles Pitault
 
Publié le lundi 13 décembre 2010 par Gilles Pitault
Mis à jour le mercredi 5 janvier 2011
 
Publié le dimanche 1er décembre 2013 par Patrick Buoro
 
Publié le dimanche 1er décembre 2013 par Anicet Millet
 
Publié le vendredi 12 mars 2010 par Gilles Pitault
 
Publié le dimanche 20 septembre 2009 par Gilles Pitault
 
Publié le mardi 6 mars 2012 par Gilles Pitault
 
Publié le mercredi 3 octobre 2012 par Anicet Millet
 
Publié le samedi 13 août 2011 par Gilles Pitault
 

 
 
 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le mercredi 16 janvier 2019